TOI, C'EST QUOI TON CHEMIN?


Je me sens dans un moment de ma vie où j’ai l’impression de faire mes premiers « pas de grand ». Tu te sens probablement au même endroit que moi, celui où tu as l’impression que le monde entier attends de voir quel chemin de vie tu vas emprunter. J’ai eu le poids de la Terre sur mes épaules concernant cette décision dès la fin de mon secondaire.

J’ai erré pendant un certain moment mais jamais complètement. Je culpabilisais à l’idée de ne pas suivre le parcours traditionnel. Les retours à l’école, la tête encore ailleurs, je connais.

Mais dernièrement, j’ai eu envie de sauter. Pas juste tremper mes pieds. Sauter.

Une fois fait, je me suis rendu compte que le pas est moins difficile à faire quand tu plonges au lieu de descendre par l’échelle. C’est un peu comme la vie, soit tu deviens réellement honnête envers tes aspirations et toi, soit tu suis le chemin que tu crois devoir suivre, souvent pour plaire.

C’est sur que le chemin dicté c’est douillet. Mais le confort, c’est dangereux. On est réellement bien quelque temps, mais ça devient abrutissant. Personne n’avance vraiment en restant dans le connu. Dans le confort, on met seulement un pied devant l’autre, avec l’impression d’avancer. Mais la vraie destination, c’est plutôt de voir plus grand, quelque chose qui nous passionne. Le focus vient de lui-même rendu là, et l’inconfort de l’inconnu devient invitant !

Et c’est encore plus facile de se lancer quand on prend conscience de l’importance du moment présent. Aujourd’hui, là maintenant, c’est un moment que je ne revivrai jamais. Pourquoi perdre cet instant si précieux à des occupations qui ne font pas partie de mes aspirations? Je ne suis pas en train de dire qu’il faut à tout moment se concentrer et faire quelque chose de productif. Tu as le droit de passer une journée à manger dans un pot de Nutella en écoutant Netflix. C’est correct. Si cette journée là, tu sentais que ces émissions étaient ce que tu avais besoin, pourquoi pas? C’est plutôt de ne pas mettre une grande partie de ton énergie, des efforts sur des projets, qui ne te font pas vibrer toi.

Imagine ta vie comme un grand champ. Tu as une ligne (pas nécessairement droite et défrichée) qui te mène à l’autre bout. Tu sais que cette ligne, c’est ce qui te rend où tu veux aller, mais tu te démènes en passant par les herbes hautes. Tu vas finir par te rendre de l’autre côté, sans avoir vu où tu allais, sans avoir pris de repos et sans avoir apprécié la marche. Tu n’as plus de jus pour regarder autour, voir à quel point c’est beau. Apprécie ta marche, tu vas voir c’est mieux. Ton énergie, tu pourras la dépenser sur ce qui compte vraiment. Il t’en restera même pour les autres!

Le chemin n’est pas toujours droit, c’est correct de se replacer, de changer ses engagements. Et pas besoin de raison, des fois ça te fait juste sentir bien et c’est parfait comme ça. C’est fatiguant toujours chercher un sens à tout non?

Fais juste te dire que tu as 24h dans ta journée et que tu es le seul à décider ce que tu veux en faire. Quand tu y penses, c’est un peu plus simple de revenir sur ton bon chemin.

Crédit photo: Inconnu


0 vue

© 2020  A DEMI SAUVAGE.