bypasser l 'anxiete

Pour moi, 2020 a été une année off balance. Oublier qui je suis, ce que j'ai besoin ou peut-être juste l'ignorer, mais peu importe, c'est la meilleure façon que je puisse te décrire comment je me suis sentie.


Le chemin a tellement été incertain pour une longue période, que de faire un pas vers l'avant était difficile. Pis si tu connais l'expression de Einstein avec la bicyclette, tu comprends pourquoi je me sentais perdre l'équilibre. Quand tu n'avances pas, c'est difficile de ne pas perdre pied.


Pour être honnête, je ne suis pas restée complètement immobile, ce serait ne pas comprendre comment la vie fonctionne de dire le contraire. En fait, j'ai fait des pas dans plein de directions différentes sans m'arrêter pour me demander si je me laissais guider par ce qui comptait vraiment. À la place, je pense que je me pitchais d'un bord et de l'autre juste pour me faire à croire que je ne restais pas statique. Avec un peu de recul et d'évidence, c'est probablement parce que je n'étais pas bien dans mon intérieur. Et ça la gang, on appelle ça le bypassing!


Ce que j'appelle bypassing, on le voit souvent chez les gens qui vivent avec la bébitte anxieuse. De faire une action, peu importe laquelle, pour se faire un petit mensonge que les choses bougent. C'est de diriger son attention vers l'extérieur plutôt que l'intérieur, parce qu'on ne se mentira pas, c'est vraiment moins confrontant comme ça.


Des exemples? J'en ai 1000. Si t'es du genre un peu excessif dans tout (je parle en connaissance de cause) c'est probablement un petit signe. Juste pour te donner une idée, je fais des listes de listes. De lire 3 livres sur la spiritualité en même temps ou de faire du ménage après avoir lavé 2 fois ta maison, tout ça c'est de diriger ton attention ailleurs que sur le vrai toi. Aussi, j'ai clanché 5 séries sur Netflix pendant les fêtes et utilisé mes jambes à plus finir en snowboard. Si ça c'est pas de l'évitement, je sais pas ce que c'est.


C'est sur que c'est satisfaisant de cocher quelque chose sur une liste. C'est aussi nécéssaire de compléter des tâches. L'affaire c'est que quand on s'en sert pour éviter de penser ça étouffe ce qui a besoin d'être écouté et ça, c'est pas le best. La bonne nouvelle, c'est que de réaliser nos mécanismes, ça nous permet de ne plus y avoir recours sur le long terme (ben oui, parce que ça ne se fait pas overnight).


Alors mon cadeau de la nouvelle année? Te partager mes steps que j'ai entrepris, un mécanisme à la fois !


  • Commence par n’en choisir qu’un. C’est bien que tu veuilles tout régler à la fois, mais imagine chaque mécanisme comme un étant un enfant qui a besoin de TOUTE ton attention, pas divisée.

  • Quand tu vois ton enfant en flagrant délit, ou quand tu réalises que tu es en train d’utiliser le mécanisme choisi, félicite-toi de l’avoir remarqué.

  • Maintenant, prends le temps de respirer. Si tu n’es pas habitué.e aux techniques de respiration, Youtube a énormément de vidéos qui peuvent te guider. Tu n’as qu’à taper respiration consciente ou cliquer ici : (https://www.youtube.com/results?search_query=respiration+consciente)

  • Réalises que tu as pris conscience d’un pattern et que petit à petit, tu changes sans pression ni jugement.


D'y aller un pas à la fois, c'est de se permettre un équilibre. Ça va changer au fil du temps, ça va être facile par bouts et moins faciles d'autres fois, mais ça va aller.


Si t'as d'autres trucs pour laisser partir un mécanisme d'évitement, donnes-nous le ! C'est ça aussi A Demi Sauvage! xx



photo: Pierre-Nicolas Lessard (@pnlessard)

Posts récents

Voir tout

Amour.