L'intimité en temps de pandémie?

Mon intime à moi est loin, il habite où les frontières ne me permettent plus d'aller. De ne pas l'avoir près de moi, je réalise que dans un moment comme celui-ci, l'intimité est difficile à cultiver. En tellement pas grand temps, le monde comme on le connaît n'existe plus, tout change, ça brasse. Et s'il y a quelque chose qui ne rime pas avec intimité c'est exactement ça: les bouleversements.


L'intimité c'est ce qui forme notre essence profonde, c'est quelque chose qui prend de la confiance mais surtout du temps. Ça ne se fait pas en un claquement de doigt, fak t'auras compris que ça n'aime pas le changement. Avant maintenant, pour moi c'était presqu'automatiquement relié au sexe. Mais ma relation actuelle me prouve que c'est tellement plus. Ben franchement, j'ai été plus souvent dans des relations où l'intimité avait longtemps pris le bord mais qu'on se faisait à croire qu'elle était présente juste par l'idée de deux corps ensemble...


Mais là c'est nouveau, ça fait peur de penser que ce qui était présent et rassurant, n'est plus comme avant, c'est moins tangible. Mais de dire que l'intimité n'aime pas les changements, ça ne veut pas dire que ça repousse l'évolution. Je suis encore en train d'essayer de comprendre cette nouvelle façon de grandir à deux, et pour être honnête je commence à y voir du beau.


On trouve des nouveaux moyens, à remplir l'espace qui sépare nos corps (physiques). On a vécu la distance, souvent, mais de façon imposée, jamais. De se retrouver ici, c'est juste une belle preuve qu'on peut continuer à bâtir solide. Étrangement, j'ai l'impression que depuis les 14 derniers jours (peut-être même plus), on se parle pour de vrai. On se pose des questions qui remontent des souvenirs enfouis, on se confie des peurs, on se compte des jokes, on se supporte, on est là. La distance, c'est un concept. OK oui c'est réel, mais on peut en faire ce qu'on veut. Pis nous, on décide d'en faire fi et de continuer à grandir, de s'en servir même.


De ne pas être à deux, ça me permet aussi d'être 100% là pour moi. Je découvre une intimité personnelle qui avait un peu pris la poussière. Y'a du doux qui en ressort, mais du piquant aussi. Ce que je vois, c'est cru, c'est vrai. Pis chacun de notre côté, c'est comme si on prenait le temps de bien faire les choses pour nous, pour plus tard pouvoir bien faire les choses ensemble.


Et si en ce moment c'est difficile pour ton intimité, à deux ou seul, de près ou de loin, stp prends deux secondes. Deux secondes pour t'asseoir juste avec toi et de fermer les yeux. Souviens-toi que contrairement à tes idées, la vie a juste une trajectoire et c'est en avant. Ça va changer, ça va être inconfortable par moments, mais ça va aussi évoluer! Pis t'as la chance de pouvoir prendre un peu de temps pour revoir ton en-dedans.


T'as la chance d'avoir du temps pour te créer une place sûre, qui peu importe ce qui pourra arriver, tu pourras y revenir. Sérieusement, mon meilleur moyen, que je le veuille ou non, c'est d'avoir un rituel. La différence entre un rituel et une routine c'est que pour un, t'es perçu comme une machine, pour l'autre comme un humain. T'as pas besoin de faire brûler de l'encens ou chanter des mantras. Ce qui compte, c'est de sentir que tu te nourris, que tu te recharges. Si ton cell est assez important pour avoir une batterie pleine à tous les jours, pourquoi toi tu le serais pas?


Je te laisse sur ça et sur cette citation qui prend tout son sens.

xx


"Mon âme ne se découvre que dans l'intimité sûre."

-H-F. Amiel



Crédit photo: @annafrnks



301 vues

© 2020  A DEMI SAUVAGE.