Le fou d'avril.

Je n'ai jamais parlé de tarot ici parce que je m'en sers seulement pour moi. Mais ce matin, j'ai voulu me pencher sur avril et les leçons que je devrais en tirer. Étrangement ou pas pentoute, le fou est sorti. En passant, en anglais, poisson d'avril est April's fool, et le nom de la carte du fou est: The Fool.


Coïncidence? Je pense pas.

Je pense par contre que les leçons n'étaient pas juste bonnes pour moi mais pour nous, collectivement.


J'ai donc pris le temps de penser à mon mois de mars. J'ai pris la situation du virus vraiment au sérieux, mais j'ai été un peu naïve en pensant que les choses allaient se passer rapidement et que tout le monde vivaient le concept d'isolation aussi bien que moi. Cette constatation m'a comme ramené les deux pieds sur Terre un peu plus brusquement que je l'aurais aimé mettons. La naïveté c'est un thème qui revient souvent dans ma vie, des fois j'en suis fière mais ici j'en suis un peu honteuse. J'ai réalisé que de sortir de ma petite bulle, ça me permettrait de prendre soins des gens un peu plus extravertis autour de moi, qui eux trippent probablement pas d'être à la maison sans leur contacts humains quotidien. Je sais pas si ça te sonne une cloche, mais si oui, prends ton cell et appelle-les.


Et si je dis que des fois je suis fière de ma naïveté, c'est parce qu'elle m'amène à des endroits où plusieurs personnes plus terre à terre n'osent pas aller. D'oser mettre un pied en avant, sans crainte parce qu'il ne la voit pas, le fou. C'est beau pas trop regarder vers le futur des fois. Dans une situation comme celle qu'on vit présentement, ça aide aussi à ne pas trop angoisser. Je ne te dis pas de vivre dans le déni mais plus de faire confiance, presqu'aveuglément. De voir ce qui s'en vient comme une invitation aux grands changements. Je suis d'accord avec toi, c'est pas toujours confortable mais depuis quand évoluer c'est confortable?


Fak en gros, attaches ta tuque, ça va brasser, ça va te déstabiliser. Mais c'est un peu une bénédiction déguisée de te trouver ici. T'as la possibilité de choisir vers où tu vas reprendre ta marche. Ton premier pas, c'est ta décision.


Si je peux te donner un truc, essaie de faire des trucs qui te groundent. Que ce soit de marcher dehors, faire du yoga, manger, peu importe. Pis si t'es un extraverti, aies pas peur d'appeler ton monde, tu leur rends service aussi.



Photo crédit: Pinterest



58 vues

© 2020  A DEMI SAUVAGE.