• julie

MOUVEMENT.

Dans la vie tout est en mouvement, tout est cyclique.

Ça peut arriver qu’on trouve que ça va trop vite, qu’on est plus en train de s’étourdir que de vivre et ça, ça peut donner le vertige.


Par le rythme de nos vies qui est souvent imposé par la société, je trouve qu’on peut facilement tomber dans le piège et devenir témoin. Être seulement réactif face aux événements de notre vie et les subir. C’est ce qui m’est arrivé et j’ai dû trouver des outils pour calmer le tourbillon.


J’ai pris la décision d’entreprendre une thérapie.

Crédits photo: Manuka Sunday

Ça n’a pas été facile, mon égo était loin d’être en accord. Une thérapie? Pourquoi? Je n’étais pas en dé


pression et tout semblait bien aller dans


ma vie. Mais à l’intérieur de moi, c’était autre chose, beaucoup de jugement, d’anxiété, je ne me connaissais tout simplement pas.

Je voulais revenir dans l’action, comprendre et reconnaître mes patterns.


Le processus de trouver un thérapeute, celui en qui j’aurais une confiance absolue, peut être ardu et décourageant. Dans ma vie, j’ai un grand besoin de clarté et d’ordre alors j’ai su que j'avais rencontré le bon thérapeute pour moi quand il m’a expliqué sa méthode, elle me permettrait de voir la direction et concrètement voir le progrès.


Ça a commencé doucement: parler de mon histoire et de mon enfance, qui a mes yeux était très ordinaire, pas de grand drame, je n’ai jamais manqué de rien. À ce moment là, je ne savais pas trop comment ça pourrait expliquer quoi que ce soit. Jusqu’à ce qu’un concept me frappe: un de nos travails sur terre c’est d’épurer les générations antérieurs, pour le futur.

On réalise alors que certain de nos patterns ne nous appartiennent pas. Ça, pour moi, a enlevé un poids, ça m’a appris à moins me juger. C’est telle


ment challengeant par moment et c’est surprenant à quelle point on se censure pour fitter dans le moule!


Ensuite, est venu le travail d’établir la liste de mes besoins.

(crickets...)


Moi qui pensais que j’avais déjà commencé un travail sur moi à travers mes choix de vie plus sains, je n’avais aucune idée c’était quoi un besoin, encore


moins les miens! Je vous confie qu’encore à ce jour, je travaille fort là-dessus et que tranquillement je sens que ça se clarifie.

L’affaire c’est que c’est vaste. Des fois on a envie d’avoir tel ou tel besoin, d'autres fois, en parlant avec nos amis on vient qu’à s’approprier leurs besoins. Mais fondamentalement, qu’est-ce qui résonne dans notre coeur, c’est là qu’il f


aut aller chercher, qu’est-ce qui “feel right”?


Ça vient aiguiser l’intuition et ça peut être fou de constater qu’on a toujours accepté certaines situations mais que là, en écoutant vraiment, ça ne résonne pas ou plus.


Tout est en mouvement, tout se transforme.


J’apprend à me découvrir et à m’accepter avec un peu moins de filtre chaque jour.

J’essaye de me donner plus de valeur et être fière de ce que je deviens.


Après 1 an, j’en suis là…

Trust the process” qui disent!


Julie




Posts récents

Voir tout

Amour.