Mon monstre.

La peur de ne pas être assez et la peur d’être trop revient à la même peur, celle d’être toi.


On vit dans une société qui nous demande tellement. Je vais être honnête avec toi, parce que c’est ce qu’on fait ici... Toute ma vie, j’ai vécu avec de l’anxiété de performance, la dépression et des troubles alimentaires. De l’extérieur tout a l’air beau, ensoleillé, mais y’a toujours eu une tempête en dedans de moi, un petit monstre que je nourris.

Et quand on y pense, on a toutes quelque chose qui revient toujours. Un monstre sous notre lit. Dans la dernière année, j’ai décidé de me faire amie avec ce monstre-là, d’essayer de l’apprivoiser et de maintenant t’en parler.


Avant de commencer quoi que ce soit, je t’avertis, c’est pas toujours doux, pis on commence avec le gros du morceau : nomme-le. C’est quoi ton monstre à toi? De mettre un mot dessus c’est comme une façon d’allumer la lumière et de te rendre compte que le monstre il se crée dans ta tête. Ça ne veut pas dire qu’il n’existe pas pour toi ou qu’il ne t’atteint pas, ça veut juste dire que si t’as réussi à le créer, tu peux aussi réussir à l’effacer.


De là, tu arrives à comprendre que tout part de toi. Le bon et le moins bon et donc le changement aussi peut-être ? Alors là, petit cadeau gratos : 5 étapes que j’ai appris soit par des lectures, par mes propres essais-erreurs ou par mes conversations.


1- Dis toi qu’à partir de maintenant quelque chose doit changer. Je m’excuse (pas) de dire que c’est probablement en toi que le changement doit se faire. Le seul pouvoir que tu as réellement, c’est envers toi alors ton meilleur moyen d’aller mieux, c’est en te concentrant sur toi.


2- C’est correct de pas savoir comment t’y prendre, fais toi confiance, tu le sais déjà comment faire en dedans et ça va se présenter à toi naturellement.


3- Tu vas apprendre de tes erreurs, mais s’il-te-plait, ne les laisse pas te définir.


4- Où il y a des erreurs, il y aura toujours une possibilité de les régler, sois pas trop difficile envers toi, y’a rien de définitif.


5- Que tu le saches ou non, tu fais toujours de ton mieux, ce que tu offres, c’est ce que tu peux offrir et c’est en masse!


Souviens toi que le bon ne peux pas exister sans le moins bon et que le changement arrive quand ton espoir est plus grand que ta peur. Pis si jamais t’as besoin d’un peu plus de pep-talk, saches que tu peux accomplir tellement de choses. Depuis des millions d’années, des milliards d’évènements ont menés à ta création. À TOI! Tu es spéciale et tu as ta place. T’as déjà fait énormément, tu es assez !


PS: Y'a rien qui se fait overnight, c'est un long processus, des fois même souvent c'est le travail d'une vie. T'es pas tout seul, parles-en ok? Et l'aide professionnel ça s'appelle comme ça parce que sont des pros, hésites pas à les contacter.


« If you want to fly, take yourself lightly »

- Gina Caputo

Crédit photo: Pinterest

269 vues